L'ancien beffroi, plus élevé que l'actuel, est attesté dès 1410.
Il surmontait un corps de garde que le roi décida, en 1788, de rebâtir. La ville reçut alors l'autorisation de reconstruire un beffroi, dont la hauteur fut limitée en raison de l'état des finances communales.
La façade du corps de garde, datée de 1789, porte une sorte de cadran solaire. Il s'agit à proprement parler d'une méridienne, qui servait à régler à midi, heure locale, les pendules des bourgeois ... et l'horloge du beffroi !