Né à Condé en 1682, bourgeois ; marchand-salinier, très charitable, il a multiplié ses talents pour l’unique soulagement des pauvres. Il décède, en célibat, le 11 décembre 1746 et est enterré dans le cimetière de la Collégiale. Son légendaire héritage, connu dans le pays sous le nom de « Grande Héritance », a longtemps défrayé la Gazette comique des tribunaux et a fait le sujet d’une chanson patoisante d’un condéen célèbre Alphonse Delbauve.